image
Le Parc National du Tassili N'Ajjer  

Le Parc National du Tassili N'Ajjer en un clin d'oeil

Le Parc est situé sur un plateau d'un intérêt touristique et géologique remarquable, occupé par des forêts de pierres érodées par les vents. La région possède un des plus beaux et des plus grands groupe de gravures rupestres parmi les mieux protégées au monde. C'est un véritable musée néolithique naturel d'intérêt international versé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Plus de 15000 dessins et gravures témoignent des changements climatiques, des migrations animales et de l'évolution de la vie humaine aux confins du Sahara entre les années 8000 à 1500 avant JC.

C'est aussi une réserve florale et faunique de la vie Sahélienne au milieu du désert qui arbore entre autres des reliques de cyprès méditerranéen, un des arbres parmi les plus rares au monde.

Père et fille

Le Parc National du Tassili N'Ajjer en détails

Le Parc National du Tassili N'Ajjer a été créé en 1972, puis élargi par décrets successifs jusqu'en 2001, couvrant ainsi plus de 8 millions d'hectares. Son altitude varie de 1150 à 2158 mètres et le plateau présente une altitude moyenne de 1500 mètres au nord et nord-ouest, à 1800 mètres en son centre et au sud. Sa largeur varie de 80 à 300 kilomètres.

Tassili signifie "massif montagneux couronné de plateau". Le Parc National du Tassili N'Ajjer se compose de 2 entités gélologiques :

  • Un plateau de grès.
  • Une crête montagneuse volcanique.

Le plateau

Le plateau présente un relief extrêmement accidenté au nord, dont les falaises orientées au nord sont entaillées par des gorges profondes aux flancs abruptes dont les eaux peuvent, par fortes pluies, dévaler vers les sables. Les grès, dont la couleur varie du rouge au noir-buriné, ont été fortement érodés jusqu'à former des forêts de piliers de 20 à 30 mètres de haut parfois semblables à d'anciennes ruines. Ils s'étalent ainsi jusqu'à l'escarpement sud-ouest au-dessus des dunes mouvantes de l'erg Admer et de l'erg Tihodaine. La crête en roche volcanique relativement récente, le massif de l'Adrar culmine à 2158 mètres au Mont Akao et n'est traversées que par quelques rares "aqbas".

Le plateau possède des sources et 300 "gueltas". Au nord-ouest l'Oued Imirhou s'écoule de façon inconstante sur une vingtaine de kilomètres. L'Oued Iherir est autre affluent semi-permanent, où se dissimimulent des barrages naturels et des bassins d'où les cascades bondissent de marche en marche. Près d'Amguid, à l'Ouest, se trouve un énorme cratère.

Le climat

Le plateau du Tassili N'Ajjer est hyper-aride et désertique, mais il existe quelques endroits plus abrités et humides où une flore et une faune méditerranéennes peuvent survivre. La quantité de pluie annuelle est faible, avec une moyenne de 25 mm ; parfois 150 mm localement. les températures moyennes sur le plateau varient l'été entre 20 et 30° et l'hiver entre 1 et 31°. Il peut même neiger sur le sommet (mais cela reste très rare !). En revanche, à Djanet (1100 mètres), la température moyenne annuelle est de l'ordre de 20 à 21° avec un pic estival pouvant atteindre 50°.

Pour voir la météo du jour dans la région de Djanet, cliquez ici

La végétation du Parc National du Tassili N'Ajjer

Le plateau du Tassili N'Ajjer, en raison de son altitude et de l'humidité relatique de ses vallées profondes possède conserve des reliques de végétation méditerranéenne, soudanaise et saharienne. La variété la plus remarquable est le cyprès saharien, l'unique conifère de tout le Sahara central. Il en subsiste pas plus de 153 pieds au-travers le monde dont une centaine éparpillée dans la "vallée des cyprès", au nord-est de Djanet, entre Tamrit et Djabarren. Ils poussent entre 1000 et 1800 mètres, sont très résistants à la sècheresse et peuvent être, pour certains d'entre eux, âgés de plus de 2000 ans !

La faune dans le Parc National du Tassili N'Ajjer

La faune est surtout composée d'insectes et de reptiles. les mammifères, sont eux, en voie de disparition : souris "gundi" du désert, antilopes, chacals ... Selon les flux migratoires, certains oiseaux paléartiques font escale, profitant de l'humidité relative du plateau.

L'héritage culturel du Parc National du Tassili N'Ajjer

La partie du Parc national située à l'Est et au Nord-Est de Djanet possède des fresques de différrentes périodes ; particulièrement à Sefar, Tamrit et Tin Tazarift au milieu des forêts de pierres. Certaines des plus belles gravures néolithiques du Sahara se trouvent à côté de Djanet. Dans la partie nord du canyon de l'Oued Djerat s'étendent 30 kilomètres de rochers gravés de figures humaines et animales dont certaines en taille réelle (hippopotames, buffles, éléphants, rhinocéros et girafes).

Le plateau du Tassili N'Ajjer

 

Végétation du Tassili N'Ajjer

 

La faune du Tassili N'Ajjer

 

Gravure rupestre du Tassili N'Ajjer

Traduction partielle d'après la fiche technique de l'UNESCO (en anglais)
Haut de page
image